vendredi 17 décembre 2010

José Martinez

5 commentaires:

solveig a dit…

Grâce, beauté, souplesse ...
pour faire oublier que cet art est une discipline de fer, infligée à des corps fil-de-fer-isés

Appels d'air a dit…

Il est parfait, parfait. Il illustre là aussi tout ce pour quoi je me tiens à distance, la perfection éveille mes soupçons. Un défaut me rassure.
Baltha

helenablue a dit…

Magique!

aléna a dit…

c'était sa dernière samedi soir... je suis triste triste... c'était tout de même quelqu'un...

laurence a dit…

moi je suis plstot contente pour lui...c'est un joli poste...il faut maintenant assurer la relève...n'est ce pas Stéphane Bullion... j'ai le souvenir d'un" Jeune homme et la mort" absolument magique pourtant c'est très difficile de faire presque aussi bien que Jean Babilée