mercredi 5 mai 2010

Jean Babilée L'étranger Baudelaire

3 commentaires:

aléna a dit…

Je suis comblée chez vous! D'une part j'adore Jean Babilée, bien sûr, le jeune homme et la mort... Ensuite, Baudelaire (bon, qui n'aime pas? J'en connais, si si!) et ces nuages, sur qui je voulais écrire il y a peu encore!
Contente d'avoir fait la découverte de votre "chez vous".
A bientôt!

laurence a dit…

A bientot

Appels d'air a dit…

Je ne savais pas ce côté de cet homme,
Baltha