lundi 18 juillet 2011

Pressentiment ou réminiscence

6 commentaires:

Laure K. a dit…

tu as changé la photo... j'aimais ce que me racontait la position du corps, et ce point de vue un peu en hauteur. A-t-elle 5 ans, 12 ans, 28 ans, 46 ans, le regard en dit tellement, un parcours de silence. Je trouve cette recherche très très émouvante, je redécouvre la femme, le modèle, le sujet, au travers de ton approche et ça m'inspire beaucoup cette nouvelle expression.

le bourdon masqué a dit…

Le temps se courbe au point où il se recoupe ou se chevauche.
Le vécu du lendemain c'est là Planck.
Bzzz...

Appels d'air a dit…

Je trouve ce cadrage étonnant, très étonnant. Il me donne envie de repousser le cadre, me donne l'impression que cela ce répercute sur hb pour en approfondir la personnalité.
Laurence vous méritez un jour
les palmes académiques, vous qui n'êtes pas, comme moi, circonspect à l'égard de l'ordre établi.
Baltha

laurence a dit…

Je ne sais pas si je suis en DH ou en DD parfois le tout se retourne en doigt de gant comme dans une sténose du pylore...en tout cas Baltha merci pour le compliment (qui n'en est pas un d'après ce que j'ai pu suivre...)mais cela me donne envie de continuer cette étude préparatoire...

Appels d'air a dit…

>Laurence, Ben, à la réserve près c'est bien du premier degré. Continuez.
Ceci, effectivement, n'est pas de ma part un discours pour récipiendaire.
H.S.

bernard moutin a dit…

j'aime beaucoup les cadrages de tes photos