vendredi 8 octobre 2010

jo- Le voyage

http://blogsinspirants.blogspot.com/

12 commentaires:

solveig a dit…

Laurence, je veux bien faire partie de tout ce que tu veux ....
si seulement je comprends de quoi il s'agit ... un blog inspirant ?
C'est pas une machine à oxygène ? ...

solveig a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
solveig a dit…

C'était de l'humour ! .... mais le voyage apporte aussi de l'oxygène, donc la formulation est bonne?

Laure K. a dit…

Hô cette image ! quelle image quand on sait l'histoire...

@Solveig

Laurence s'exprime souvent par codes interposées, à savori que parfois même moi je n'y entends pas tout, mais cet espace à l'imainaire à créer du sens avec le peu de clés est aussi vitalisant, je trouve !

Le Blog des inspirants est un projet inversé des blogs dits "influents", une sorte de mise en abîme plus artistique que marketing !

l'abeille blonde a dit…

Ah la mise en abyme (en fait plutôt avec un "y").

Cela dit quand on ne fait partie de l'histoire vos propos sont étranges et on y comprend pas grand chose!

Quant à l'inspiration ou l'expiration attention de ne pas s'abimer dans les flots!

La lumière de la photo est "sidérante" et cette petite fille à l'air d'être en arrêt devant la profondeur abyssale de ce qu'elle voit.

Les deux regards étant dirigés vers des points divergents. peut être une tension vers le "langage réfléchissant" métaphore de la mise en abysme (un peut plus pédant)de cette lumière qui réfléchit dans les yeux de ces femmes, filles éberluées par le monde si cruel!

le bourdon masqué a dit…

Un ciel d'encre et deux étoiles qui de leurs regards guident les nôtres.
Il doit y en avoir d'autres mais où sont-elles? Cherchons.
Bzzz...

l'abeille blonde a dit…

Faut pas exagérer quand même! leurs regards guident les nôtres! et puis quoi encore! regarder, participer, jouer passe encore mais être guidé fut ce par un regard! faut y réfléchir,

J'ai déjà assez à faire la reine des apis mellifera.

C'est sympa quand même tout ça!

laurence a dit…

La divergence des deux regards donne une liberté d'être et parfois de grandes hésitations: mais ou se situer?
L'abeille, vous ne vous posez jamais ce genre de question... alors bravo... vous avez remporté les Palmes Académiques...au moins Commandeur... puis je vous faire le discours avec un brin de... clownerie comme monsieur Tati...
Merci d'être là pour nous donner le la... et je suis très sensible à votre compliment à mon avis vous ne les donnez pas n'importe comment ...

l'abeille blonde a dit…

Chère Laurence, permettez cette familiarité,

On se situe là où l'on est. Le problème c'est qu'on ne le sait pas toujours.

Vous avez la gentillesse d'héberger nos commentaires. Alors sachez que c'est un plaisir de naviguer dans vos eaux.

Visiblement ce blog suggère des profondeurs abyssales sur un nuage de futilités charmantes. Merci

Laure K. a dit…

@La belle blonde
Pardonnez les fautes et erreurs de frappe, le très peu de sommeil au final me rattrape :)

Laure K. a dit…

rectification

"Abîme" est aussi usitée , chère blonde !

l'abeille blonde a dit…

@ Laure K

OUI bien sûr c'est pour cela que je me suis permise : "on dit plutôt"

Mais cela n'enlève rien au côté mystérieux de vos échanges! qui "n'abime" pas bien sûr votre créativité à toutes!