lundi 21 juillet 2008

La bipédie...

" Car quoi que vous en disiez, la ligne sur laquelle vous marchiez, de droite peut-être qu’elle était, est devenue tordue lorsque vous m’avez aperçu, et j’ai saisi le moment précis où vous m'avez aperçu par le moment précis où votre chemin devint courbe, et non pas courbe pour vous éloigner de moi, mais courbe pour venir à moi, sinon nous ne nous serions jamais rencontrés, mais vous vous seriez éloigné de moi davantage, car vous marchiez à la vitesse de celui qui se déplace d'un point à un autre ; et je ne vous aurais jamais rattrapé car je ne me déplace que lentement, tranquillement, presque immobilement, de la démarche de celui qui ne va pas d'un point à un autre mais qui, à une place invariable, guette celui qui passe devant lui et attend qu'il modifie légèrement son parcours. Et si je dis que vous fîtes une courbe, et que sans doute vous allez prétendre c'était un écart pour m'éviter, et que j'affirmerai en réponse que ce fut un mouvement pour vous rapprocher, sans doute est-ce parce qu'en fin de compte vous n'avez point dévié, que toute ligne droite n'existe que relativement à un plan, que nous bougeons selon deux plans distincts, et qu'en toute fin de compte n'existe que le fait que vous m'avez regardé et que j'ai intercepté ce regard ou l'inverse, et que, partant, d'absolue qu'elle était, la ligne sur laquelle vous vous déplaciez est devenue relative et complexe, ni droite ni courbe, mais fatale."



Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton (Minuit, 1987)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Et bien ça c'est de l'écriture! en ce moment lorsque je vois mon premier prof de golf qui arrive en face de moi je dessine une courbe pour ne pas marcher vers lui, pour qu'il ne m'approche pas. Les gens mal à l'aise me mettent mal à l'aise.

kreul a dit…

Biped, chorégraphie de Merce Cunningham : des images numériques sont projetées sur un large écran transparent, placé à l'avant de la scène sur laquelle les danseurs exécutent la chorégraphie ; au mouvement complexe des corps, les images se superposent comme une ombre digitale. Une très belle réflexion sur l'application des nouvelles technologies de la danse.

Anonyme a dit…

problème d'espace-temps ?

yanmaneee a dit…

yeezy boost
balenciaga
off-white
vapormax
nike air max
balenciaga
louboutins
nike air max 2017
balenciaga sneakers
yeezy boost 350