vendredi 1 octobre 2010

Certains l'aiment chaud!

7 commentaires:

Dr Sangsue a dit…

Il faut dire que c'est quelque chose de moins noble qui le fit connaître, c'est sa participation, avec Roger Moore, à la série "The Persuaders!".

Comme quoi, il y a l'intellectuel qui est noble, et le réel qui fait vivre.

Un peu de la même façon fut découvert le scanner grâce à la société EMI qui fit de gros bénéfice grâce à la vente des disques des Beatles.

Quand l'art dit mineur supplante l'art dit majeur, on croit rêver, et pourtant...

Il n'y a pas plus de profond que la futilité (pour paraphraser Paul Valéry).

solveig a dit…

Encore une figure connue qui disparaît ... quelqu'un qui nous a distrait, qui tire sa révérence et à qui on dit, sans originalité :
Salut, l'artiste !

laurence a dit…

J'aimais beaucoup cette série votre grandeur..
.Solveig j'ai revu à la fois sa gravité et sa coquasserie...

l'abeille blonde a dit…

La futilité... Vaste question. En ce qui concerne l'art, quel qu'il soit, c'est rarement une question à poser. Car la profondeur affirmée sonne souvent le creux...

On ne sort de l'ambiguïté qu'à son propre détriment! La vie et les rôles de Tony Curtis en sont un bel exemple!

le bourdon masqué a dit…

"Et quand l'docteur dit d'me poser des ventouses je chante le blues."
(70' french song)

laurence a dit…

Prévenant : « gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
oh il y en a une sur le nez mais je ne m'en souviens plus...

Dr Sangsue a dit…

Il est vrai, et vous avez tout à fait raison, pour en revenir à l'intellectuel, que "la culture, c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale".

Je vois, au moins, que je crée l'unanimité.

Qui a dis troll ?

Après tout, la vie n'est qu'un jeu.