jeudi 29 mai 2008

Le centre de gravité

Cette photo de Mikki Kunttu jouant de la lumière et de la forme, comme une fleur se joue du soleil, m'a fait prendre conscience que les "portés "étaient une science délicate .
Construite, au cours des siècles par l'intuition et la recherche des danseurs, chaque figure est fonction d'une alchimie physique, dépendante de la morphologie de chacun et aussi probablement de sa vision du monde.
Il semble que dans ce porté là, l'équilibre et la sensation d'unité sont étonnants. Ephémère, le porté donne une sensation de temps suspendu d'autant plus que les danseurs abandonnent tout égo.

5 commentaires:

kreul a dit…

Mais s'agit-il d'un portée ou est-ce le résultat du "contact improvisation" ?
le portée est-il "immobile" ? ou est-il la continuité de la phrase chorégraphique ?
Enfin, que penser des portées chorégraphiés par Trisha Brown ?

kreul a dit…

Peut-on parler de "beaux" portés chez Pina Baush ? pourquoi imposer le portée comme synonyme d'"esthéticisme" ? ou plutot quels sont vos canons de l'esthétisme ?
il y a un portée (mais est ce un portée) que j'avais trouvé, beau, dérangeant et surprenant : celui effectué dans la dernière chorégraphie de Lloyd Newson présentée au théatre de la Ville...

Anonyme a dit…

Cher Kreul vous êtes vraiment hors de porté!

Anonyme a dit…

I constantly emailed this website post page to alll my associates,
since if like to read it after that my friends will too.


Feel free to visit my homepage; Carpet Cleaning Companies

Anonyme a dit…

Hi everyone, it's my first pay a visit at this web page, and
paragraph is truly fruitful designed for me, keep
up posting such content.

Here is my homepage :: nike free run 3 pink cz