dimanche 18 octobre 2009

Bolero

4 commentaires:

Anonyme a dit…

magnifique ! Mon seul problème est que pour moi, une fois vu la version Béjard de "les uns et les autres", j'ai du mal à percevoir une autre interprétation. Ce chorégraphe mettait en scène les hommes en priorité et ses pauses y étaient adaptées (morphologiquement). Ce travail de Sylvie est superbe (moi, je n'y arriverais jamais) nerveusement et musculaire ment mais justement il lui manque des muscles d'homme.
J'encourage chacun à aller voir la version du film, car là, en plus il y a l'émotion générale etle regard particulier du danseur.
Bises Kinia
kiniasabine@gmail.com

laurence a dit…

Je crois que la première interprète du Boléro fut une femme...et peut être faut il se méfier d'un sexisme qui particularise notre regard presque de façon inconsciente
Sylvie est magnifique d'une autre manière une sorte de bulle...de légèreté...moi j'aime l'un et l'autre...

JMV a dit…

C'est magnifique, on ne s'en lasse jamais!

cadmos a dit…

On est vraiment surpris dans cette version que vous nous proposez par le cote androgyne de ce boléro. Il me cette danseuse fait beaucoup de vagues enFrance par ce coté "gymnique" de ses interpretations!

J'ai fini mon tour pour ce soir et je dois dite que je frappe par le coté éclectique de votre blog!