lundi 27 juillet 2009

Merce Cunningham Charles Atlas Roamin

2 commentaires:

Laure K. ( del sol ) a dit…

je pense à l' Homme à la caméra, film de Dziga Vertov, je pense aussi au dragon des fêtes asiatiques ...il est amusant de voir ce ballet entre danseurs et preneur d' images, 3 techniciens quand même pour suivre un mouvement! steadycamer, le preneur de son mais surtout celui qui tiend le câble et qui doit sans cesse se péoccuper de ne jamais être dans le "champ" de la caméra
c'est peu dire de la liberté de mouvement rendue possible avec le numérique ... c'est un sacré exercice ce que demande ce filmage !

helenablue a dit…

Impressionant!