mercredi 1 juillet 2009

Sans parole

 
Posted by Picasa

6 commentaires:

Appels d'air a dit…

Vous êtes très adroite de vos doigts. Et votre appareil est déjà réparé, tant mieux. Voilà quelque chose de bien réjouissant.

Laure K. ( del sol ) a dit…

une crinoline végétale prête à prendre son envol
je pleure encore Pina ...
je sais, je ne pleure pas l' Iran ...

Anonyme a dit…

Baltha non c'est la nature qui est adroite.et j'aime bien y retrouver pour des photos "un mouvement dansé"
Non mon appareil n'est pas réparé et il me manque ...Mais j'ai des photos pour tenir une année...
Laure k La "liberté d'être" me semble ce que défendait avec véhémence Pina...laurence

laure K a dit…

ça s' acquiert ou ça s' arrache ?
ou les deux ...

Appels d'air a dit…

>Laurence,
Je souhaite que vous récupériez votre appareil au plus tôt. Ce qu'on fait, plus encore que ce qu'on a fait, constitue notre identité et la valorise ànos yeux et à ceux des autres. Perdre ses moyens de création c'est un peu comme serait traverser nu une agglomération sous les regards de ses congénères peu ... on peut se montrer nu, faut pas se laisser arracher ses vêtements.
Heureusement que vous avez une garde-robe.
Que portiez-vous ces derniers temps?
A très bientôt,
Le Baltha(clan)

Appels d'air a dit…

>Laure K ( del sol ),
Je ne connaissais rien de Pina Bausch et j'en ignore encore tout. Si qques interviews accordés pour des premières ici ou là. Jamais assisté à une de ses chorégraphies. L'extrait où elle se produit Café Muller, reproduit ici. Ceux qui ont travaillé sous sa direction semblent faire grand cas d'elle, je suppose qu'il doit y avoir qques bémols? Ah, j'adore qu'elle ait mené la vie dure au peintre Debré dans une collaboration qui devait lui être imposée.
Je ne voudrais pas faire ici comme ce dernier,

Baltha(clan)