vendredi 2 novembre 2012

Morgane Brisepierre "Dansons, dansons sinon nous sommes perdus"Pina Bausch

La danse... mais elle existe partout même au coeur du bois...

6 commentaires:

versus a dit…

Le bois craque, c'est certain et sans pourquoi!

le bourdon masqué a dit…

et dans le gélif ça donne quoi?

helenablue a dit…

Merci, morgane...

laurence a dit…

Hélène en y retournant ... j'ai compris que c'était Morgane l'auteur de ces bois ouvragés. Mais quelle famille...

helenablue a dit…

:-)

Une famille formidable, n'est-ce-pas!

le bourdon masqué a dit…

Qui se fend sous l'action du gel. Arbres gélifs; roches, vignes gélives. L'emploi des sels [antiseptiques] solubles présente certains inconvénients. Ils peuvent rendre les traverses gélives (Bricka, Cours ch. de fer, t. 1, 1894, p. 333).La nuit de janvier resplendissait d'une de ces lunes implacables, qui font éclater les pierres gélives (Arnoux, Écoute,1923, p. 211).
− Rare et en emploi subst. fém. Pierre fendue. Il est parti de là-haut, du front de la montagne, un éclat de pierre, une gélive, elle a fait vingt sauts à travers les sapins et les mélèzes (Giono, Bout route,1937, I, 1, p. 20).


Gélif quand le patronyme est Brisepierre... Bon c'est nul.