lundi 8 novembre 2010

Patrice Chéreau,Daniel Barenboim, Igor Stravinski, " L'histoire du soldat", West Eastern Divan Orchestra


Patrice Chéreau dans cette lecture a retrouvé le rythme des mouvements et la posture d'Igor Stravinski. D'un grand chef d'orchestre, la musique semble jaillir de ses entrailles...le diable c'était lui...et le soldat aussi... et tous les instruments et tout le martèlement du temps...

2 commentaires:

Appels d'air a dit…

Au cours de cette vidéo, constatant que j'aurais difficilement pu écouter cette musique sans qu'elle fût associée à cette étonnante projection, je réalisais combien un chef met des images sur une partition. Et la peinture alors, pensais-je? C'est un compositeur qui s'est enfui, laissant derrière lui une partition...
A bientôt laurence, j'ai bien jubilé ici ce matin,
Baltha

JDaniel a dit…

Belle formule qui me parle, que celle du compositeur enfui pour le peintre. Un petit site de peintures sonores :

http://proxit03.mps-hostingfr.com/sonart_site/

jd