mardi 8 septembre 2009

"Comme on nous parle"

 

"En 1938, à Londres un historien d'art Kenneth Clark publiait un ouvrage intitulé "Cent détails provenant de la National Gallery"...Mieux voir les tableaux,les regarder avec plus d'attention...c'est à quoi veulent encourager les détails photographiques...les "surprises" éprouvées devant des tableaux qu'il croyait connaitre...Sans cesse le détail suscite ainsi des rapprochements incongrus et presque contradictoires...Mais je ne veux qu'engager une réflexion, tenter une piste, en pensant que la meilleure "récompense" tient en effet à ces surprises.L'étonnement comme l'a joliment écrit Roland Barthes est le ...commencement timide de la jouissance..."
On ne saurait mieux définir l'émission de Pascale Clark à 9h30 sur France inter...
Posted by Picasa

5 commentaires:

Anonyme a dit…

A première vue, votre photo montre un mur avec une tâche que je n'ai pas identifiée.
En cliquant sur l'image, apparaît un photographe.
C'est aussi une surprise...
Valérie

laurence a dit…

Je l'imagine partant très loin cette image portée de liseur en liseur

Appels d'air a dit…

Ceci, peut-être?
http://www.thisisludo.com/outside/outside_london.htm

Baltha

Anonyme a dit…

Blow up Antonioni le photographe decouvre au travers de son objectif quelque chose, comme avec vos photos : le réel et l'immaginaire ensemble comme pour nous dire ne croyez pas ce que vous voyez!

La réalité, non autre chose! La poésie de la vie derrière l'objectif. Le photographe de Blow Up decouvre la mort réelle mais aussi métaphorique!

Le photographe sur votre mur c'est l'image de la réalité fantasmee

Bravo encore pour ces cliches

choule[bnkr] a dit…

l'oeuvre d'un duo d'artistes très connu sur Paris (j'ai oublié leur pseudo). Tu aurais dû photographier ce que cette photographe shootait.