mardi 9 décembre 2008

Raymonda: Nathalia Makarova

1 commentaire:

Appels d'air a dit…

Il m'arrive de rêver d'un monde qui ne conserverait que ce qui nous fait pleurer de bonheur.
Baltha