dimanche 14 août 2011

"Ces hautes et fines enclaves du passé..."


"... car elles ne sont pas dans le présent ces hautes et fines enclaves du passé, mais dans un autre temps où il est interdit au présent de pénétrer. Autour des colonnes roses, jaillies de leurs chapiteaux, les jours actuels se pressent et bourdonnent. Mais interposées entre eux, elles les écartent, réservant de toute leur mince épaisseur la place inviolable du Passé: -du Passé familièrement surgi au milieu du présent, avec cette couleur un peu irréelle des choses qu'une sorte d'illusion nous fait voir à quelques pas, et qui sont en réalité à bien des siècles; s'adressant dans tout son aspect un peu trop directement à l'esprit, l'exaltant un peu comme on ne saurait s'en étonner de la part du revenant du temps enseveli; pourtant là, au milieu de nous approché, coudoyé, palpé, immobile, au soleil." Sur la lecture, préface à "Sésame et les Lys" de Ruskin Marcel Proust

5 commentaires:

Appels d'air a dit…

Vacances livresques et sportives. Loin des tribulations de l'actualité.
Baltha

le bourdon masqué a dit…

éditions du "Seuil"...

Anonyme a dit…

You pretty much said what i could not effectively communicate. +1

My blog:
Rachat de credit www.rachatdecredit.net

versus a dit…

Période de musculation de l' esprit après celle du corps...

le bourdon masqué a dit…

et d'obstruction du passage. Façon de contrôler.