vendredi 14 novembre 2008

Mats Ek: Smoke

4 commentaires:

Isdid a dit…

mouvement

suspends
mon bonheur

de te voir



disparaitre

helenablue a dit…

nous partageons cet amour de la danse , des belles images et de la poésie !
ravie de faire votre rencontre
à bientôt
helena

kreul a dit…

Yolanda m'a parlé de Mats, de son désir de danser du Ek... et qu'elle sait improbable.
Elle qui habite chaque geste, elle serait une Giselle ékienne si formidable, à n'en pas douter

laurence a dit…

"La forme la plus fondamentale du langage pourrait être la poésie,qui fait naitre le monde " Alors rien n'est improbable...tout est possible...dit lui...